Après le retour ?

HOPE

J’ai longuement hésité entre l’extension pour une année de plus ou rentrer en France au bout de ma première année. Je n’arrivais pas vraiment à me décider. Après avoir fait une liste de pour et contre pour chacune des décisions, j’ai décidé d’assurer mes arrières. J’ai donc envoyer des dossiers dans des écoles pour faire une licence événementiel, domaine dans lequel je veux travailler depuis l’âge de 17 ans. Lorsque ma mère m’a rendu visite fin mars 2015, elle m’a appris que j’ai été reçue dans une des écoles où j’avais postulé. J’en ai longuement parlé avec elle et j’ai décidé que j’allais rentrer en France.

Comme vous, vous vous en douter avec cette introduction, l’article va parler de ma vie depuis mon retour qui date d’il y a un peu plus de 8 mois.

Mon retour s’est fait le 15 Aout 2015, et ma rentrée en licence était le 2 septembre. Donc autant vous dire que j’ai juste eu le temps de me remettre du décalage horaire (car en plus j’avais pas mal voyagé en l’espace d’une semaine et dans différentes timezone) que j’ai enchaîné avec mes cours, après deux ans sans études. Je venais de retrouver ma famille que je devais déjà repartir, pour me retrouver seule dans un petit studio. Ce qui était une première pour moi. Les cours défilés, c’était bien, je ne pensais pas trop à ma vie américaine, même si mon petit Starbucks quotidien me manquait lol. Malheureusement pour moi, cette vie d’aupair m’a vite rattrapé, car plus d’un mois après mon retour, j’ai eu un gros désaccord avec ma host family, chose que j’ai vraiment mal prit, mais au final et avec du recul, je me porte mieux sans eux !

La fin de l’année 2015 est vite arrivée, et j’ai pu enfin profiter de deux semaines de vacances avec ma famille, quoique les dossiers et projets de ma licence m’ont quand même bien occupé. Le mois de janvier a été rempli de révisions, stress et derniers détails de dossiers. Et bien-sur tout ça mêlé en même temps à une recherche intense d’un stage.

Aujourd’hui, je n’ai toujours pas de stage et je suis de retour chez ma mère. Février a été très long pour moi. Je n’avais vraiment pas le moral, et j’ai passé, et j’en passe encore, des journées dans mon lit à ne rien faire, n’ayant pas de motivation. Le fait de ne pas être occupée, je pensais trop souvent à mon année aux Etats-Unis, et je n’avais qu’une envie repartir, mais je sais que je dois absolument valider ma licence avant de le faire, pour en être débarrassée. Pour le moment c’est plus un poids pour moi, un énorme poids même. Payer une licence, pour au final de pas avoir de stage et ne recevoir aucune aide de la direction, c’est dure, très dure pour le moral.

Si je devais conclure cet article, je pense que je dirais que chacun vis le retour a sa façon. Je sais que certains l’ont hyper mal vécu. Moi ça allait au début, étant occupée et faisant des études dans un domaine dans lequel je veux travailler, c’était chouette. J’étais vraiment motivée. Et un peu comme avec le travail d’au pair, on nous fait croire des choses, on nous mets des paillettes dans les yeux pour au final être déçue. Donc ma motivation a chuté forcément. Et c’est dure de se remotiver après ça, mais j’essaie. Il y a des jours avec et des jours sans. Mais je vais bien, je vais mieux en tout cas. En tout cas, j’ai hâte de pouvoir repartir et voyager !

Cet article m’a beaucoup été demandé, donc j’espère qu’il vous plait !


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s